Mortalité du couvain : réponse du SPF et AFSCA 2017/06
Article mis en ligne le 20 janvier 2021
dernière modification le 30 janvier 2021


Communiqué aux apiculteurs – juin 2017
Situation des investigations concernant l’utilisation de rayons de cire gaufrées en 2016
Cher apiculteur,
Voici un nouvel état d’avancement des recherches menées dans le cadre de la mortalité accrue du couvain suite à l’utilisation des cires gaufrées en 2016. Ce communiqué fait suite aux communications précédentes à ce sujet.
Essai en champs
Actuellement une expérience sur le terrain avec de la cire d’abeilles à laquelle de la stéarine a été ajou- tée est en cours. Des résultats provisoires de cet essai il ressort qu’une addition de stéarine (avec
une teneur élevée en acide stéarique et en acide palmitique) à la cire d’abeilles a un impact néga-
tif sur le développement du couvain (sur la survie des œufs et des larves).
Un lien entre l’addition de stéarine et la mortalité du couvain apparue l’année dernière est donc probable. Pour cette raison nous demandons aux apiculteurs d’exclure définitivement l’utilisation des stocks restant de rayons problématiques.
Comme communiqué auparavant, il s’agit des numéros de lot 212225 jusque et y compris 213110, à l’exception de la cire bio. Ces stocks restants de rayons problématiques peuvent être remis au pro- ducteur, le cas échéant via ses distributeurs. Pour les lots produits ultérieurement, des mesures de sécurité plus strictes ont été prises afin de garantir la sûreté de ceux-ci.
La sécurité du miel
La stéarine incluse dans la cire d’abeilles n’est pas soluble dans l’eau et ne passe donc pas
dans le miel. Elle n’implique pour cette raison pas de danger pour la santé des consommateurs.
Contact
Il est demandé aux apiculteurs d’adresser leurs questions éventuelles aux associations apicoles qui les transmettront si nécessaire au Service compétent du SPF Santé Publique ou directement via apf.food@health.belgium.be.
Dès que nous disposerons de nouvelles informations, vous serez avertis.