PV 51 12 décembre 2016
Article mis en ligne le 15 décembre 2016
dernière modification le 3 avril 2019

Procès verbal du CA n°51 du 12 décembre 2016
Présents : Eliane Keppens Marescaux, Jean Haquin, Etienne Bruneau, Yves Roberti Lintermans,
Ghislain De Roeck, Doris Köttgen, Laurent Ignoul, Guy Van Ael. Excusés : Jean Laroche, Marc Plainchamp, Philippe Roberti. Invité : Yves Van Fraeyenhoven
1. Approbation du PV du CA n°50 du 17 octobre 2016 Le PV est approuvé.
Guylain va réalisé la traduction de ce PV et du 5
2. Problème des cires - évolution
Relevés du site de la FAB
7 germanophones mais aucun problèmes
66 réponses francophones dont 35 % avec problèmes dont 76% commerce (50% Bijenhoff) 3 réponses néerlandophones dont 1 avec des problèmes.
Environ 150 réponses côté sites flamands
Bijenhof propose un échange standard des cires à problèmes. La situation serait normalisée en début d’année 2017.
Les personnes qui ont eu des problèmes ont été contactées pour fournir un échantillon de miel.
Les données disponibles ont été transmises par Guylain au SPF. Les analyses faisaient état d’une acidité anormale des cires.
E B fait état des informations recueillies lors des dernières réunions apicoles internationales. Lors d’Apiquality à Rome, une étude croate réalisée par L. Svečnjak de l’université de Zagreb (Croatie) a montré des résultats alarmants sur la composition des cires. L’analyse porte sur des cires provenant de 21 pays dont 14 d’Europe. L’adultération peut atteindre 95% de paraffine. Globalement seul un cinquième des cires sont considérées comme naturelles, près de la moitié contiennent de 5 à 20 % de paraffine et près d’une cire sur 10 contient plus de 70% de paraffine.
Chose plus inquiétante apparue en 2016, 6 cires à problèmes provenant des Pays-Bas ont présenté une teneur en acide stéarique de 20 à 35 %. L’acide stéarique est connu pour faire partie des composants du bouquet de substances chimiques qui jouent le rôle de phéromone du couvain. On peut dès lors suspecter que de grandes quantités de cette substance, dans les cires, peuvent perturber la communication du couvain avec les nourrices.
Même si une définition grossière de la cire existe dans la pharmacopée européenne, les contrôles sont insuffisants.
3. Réunion fédérale sur la guidance vétérinaire (avancement du dossier)
Des échos font état de l’acceptation du document par l’Ordre des vétérinaires avec un changement
de la fréquence de visite des vétérinaires dans les exploitations apicoles réduit à 3 ans. Le cabinet du
FAB-BBF – 457740327- Place Croix du Sud 4 L7.07.09 1348 Louvain-la-Neuve Belgique Prés./Voors. : E. Keppens Marescaux – VP/VV : L. Ignoul - Secr. : E. Bruneau Très./The. : Y. Roberti Lintermans E. Keppens fa926175@skynet.be - L. Ignoul laurent.ignoul@telenet.be E.Bruneau bruneau@cari.be

ministre Borsu est pour garder 5 ans. Un compromis sur 4 ans est à envisager.
4. Réunion Varroase à l’AFSCA
Le dénombrement de mortalité naturelle entre 6 et 18 v (moyenne de 10 varroas) semble correspondre après traitement à un millier de varroas.
Au CARI après un traitement d’été considéré comme efficace, le niveau d’infestation est important avec de 300 à 1500 varroas tombés en 2 jours suite au traitement à l’acide oxalique.
Beaucoup de questions sont posées sur les possibilités de réinfestations et sur le suivi des modalités de traitement.
Peu de données sont disponibles en Flandre.
5. Dossier TVA - Fiscalité
Eliane a envoyé une lettre au ministre fédéral de l’agriculture monsieur Borsu. Une réponse de soutien de notre action a été transmise. Reste à voir la position du ministre des finances. Aucune réponse n’a été reçue du ministre des finances, monsieur Van Overtveld,. Un courrier lui sera renvoyé pour s’étonner qu’aucune nouvelle (même pas d’accusé de réception) n’a été transmise.
6. Site – mise à disposition de photos sur un espace spécifique
Guylain De Roeck dispose d’une base de donnée de photos qu’il peut mettre à la disposition des apiculteurs au travers du site de la FAB.
Idéalement on pourrait utiliser les photos pour attirer les apiculteurs sur le site. L’idéal serait de faire une espèce de news letter avec des photos et un résumé des CA. La question est de savoir qui va faire les textes pour cette news letter. Les photos seraient proposée sous le statut de créative common.
7. Formation des assistants apicoles – examen pratique
Une journée de cours a été organisée le dimanche 27 novembre. Quinze personnes y étaient présentes. Le frelon asiatique était un des points importants.
Le test du comptage de varroas dans de l’alcool a été présenté lors de cette formation.
La demande de l’AFSCA est faible et ils sélectionnent eux-mêmes les assistants.
En tant qu’assistant, il faut pouvoir apporter beaucoup d’informations et être très concilient. La notion de conseil est importante.
Dans de telles conditions, on se demande si un examen de contrôle ne risque pas d’encore plus décourager les candidats.
8. Dossiers belges et européens
Aethina tumida,
Aethina tumida a été constaté début septembre dans un nouveau pôle à Cosenza légèrement au nord de celui situé en Calabre.
Vespa velutina
Un premier nid de Vespa velutina a été trouvé en Belgique dans la région de Tournai, à Guignies et a été détruit. C’est le CRA-W (Centre de Recherche agronomique de Wallonie) qui est chargé dans un premier temps de la destruction des nids.
FAB-BBF – 457740327- Place Croix du Sud 4 L7.07.09 1348 Louvain-la-Neuve Belgique Prés./Voors. : E. Keppens Marescaux – VP/VV : L. Ignoul - Secr. : E. Bruneau Très./The. : Y. Roberti Lintermans E. Keppens fa926175@skynet.be - L. Ignoul laurent.ignoul@telenet.be E.Bruneau bruneau@cari.be

Création d’une License libre pour protéger le patrimoine génétique des abeilles
Walter Haefeker, coordinateur du groupe de travail Apimondia sur les OGM, a porté le projet “Apimondia Open Source Breeding Material (OSB) license for Apis mellifera and Apis cerana”, une licence libre destinée à protéger le patrimoine génétique des abeilles contre les dérives du génie génétique. Le projet a été adopté à la réunion Apimondia qui s’est tenue en Turquie le 31 octobre dernier. De plus amples informations concernant la mise en œuvre concrète de ce projet sera disponible sur le site d’Apimondia.
Cette licence Apimondia pourra être utilisée pour assurer un libre accès aux ressources génétiques. Cela concerne les espèces localement adaptées tout autant que les lignées commerciales.
Un marché du miel déstabilisé
Lors du congrès français, Norberto Garcia analysait les tendances de ce marché. Celui-ci mettait clairement en évidence que la croissance des exportations des pays de l’Asie n’était pas liée à l’augmentation du nombre de colonies, d’où la suspicion d’une adultération massive des miels. Depuis, un phénomène nouveau est arrivé : chute des prix des miels argentins liés à leur contamination avec du glyphosate mais surtout arrivée massive sur le marché européen de miels ukrainien de qualité, vendus à des prix inférieurs à ceux des miels chinois de qualité. Ces arrivages massifs sont probablement liés à la fermeture du marché russe pour leurs miels. Il faut savoir que l’Ukraine importe depuis peu du miel chinois ce qui a probablement eu pour effet de diminuer les ventes de miels indigènes renforçant encore la chute des prix.
Le plan de contrôle européen mis en place par la cellule anti-fraude de la Direction générale de la Santé de la Commission a attiré l’attention des services officiels sur le problème de l’adultération des miels. Le sujet n’est cependant pas simple à traiter et nous attendons toujours le rapport final de cette enquête qui portait sur 2200 échantillons.
Les techniques d’analyse des miels
La recherche d’adultérations nécessite le recours à plusieurs techniques souvent combinées. Pour les sucres, le Join Research Center de la Commission chargé de l’analyse des miels échantillonnés en UE préconise pour les dépistages et pour les échanges marchands l’utilisation couplées des deux techniques suivantes : la EA-IRMS (Elemental Analysis-Isotope Ratio Mass Spectrometry = analyse élémentaire couplée à la spectrométrie de masse à ratio isotopique) et la LC-IRMS (Liquid- Chromatography coupled to Isotope Ratio Mass Spectrometry = Chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse à ratio isotopique). Ces techniques combinées permettent de détecter les adultérations avec des sucres de plantes en C3 (betterave...) et en C4 (maïs, canne...). Elles ne sont cependant pas validées au niveau international et leur précision est liée aux miels utilisés pour valider la technique. C’est entre autres pourquoi le JRC préconise la création d’une bio-banque avec des miels véritables mais regroupant également les différents sirops utilisés pour le nourrissement des abeilles. Une base de données générale pouvant servir de référence permettrait de stocker les données analytiques et l’historique de l’échantillonnage de la bio-banque. Une validation internationale serait nécessaire. Ce sera un travail long et difficile surtout au niveau de certains pays comme la Chine.
On sait cependant aujourd’hui que ces analyses ne permettent pas de détecter toutes les fraudes. La RMN (résonance magnétique nucléaire) détecte d’autres fraudes car cette méthode porte sur de
FAB-BBF – 457740327- Place Croix du Sud 4 L7.07.09 1348 Louvain-la-Neuve Belgique Prés./Voors. : E. Keppens Marescaux – VP/VV : L. Ignoul - Secr. : E. Bruneau Très./The. : Y. Roberti Lintermans E. Keppens fa926175@skynet.be - L. Ignoul laurent.ignoul@telenet.be E.Bruneau bruneau@cari.be

nombreux éléments présents dans le miel ; et si l’on peut « corriger » les sucres, il n’en va pas de même de tous les constituants présents. La Commission ne travaille pas avec la NMR car elle n’a pas une base de données indépendante de vrais miels analysés avec les techniques conventionnelles par des laboratoires accrédités.
La Chine reste naturellement le plus gros exportateur mondial de miel et aujourd’hui les chinois n’hésitent plus à proposer un tarif différentiel en fonction de la qualité, ou plutôt, de l’authenticité de leurs miels (répond aux critère de la NMR, ou aux analyses sophistiquées d’analyse des sucres, ou...).
8. Bee attitude
Le congrès s’est déroulé à LLN les 11, 12 et 13 novembre. Il a remporté un bon succès et les conférences ont été bien suivies pendant le trois jours. On comptait en moyenne 150 personnes dans l’auditoire. Les ateliers ont remporté un grand succès également.
Il faut souligner l’effort important fait par les bénévoles sans qui tout cela n’aurait pas été possible. On s’interroge sur l’année prochaine car aucun candidat ne s’est annoncé pour l’instant.
9. Divers
Aucun point n’a été abordé.
10. Points à mettre à l’ordre du jour de la réunion du CA du 20 février 2017
1. Approbation du PV n°51 de la réunion du 12 décembre 2016 2. Dossiers fédéraux :
Réunion varroase
Guidance vétérinaire
Problème des cires
TVA pour les produits d’élevage
3. Préparation de l’assemblée générale Rapport d’activités 2016
Bilan de l’année 2016
Programme d’activités 2017
Budget 2017
Election
Organisation pratique : ordre du jour de l’AG
4. Site – espace photos
5. Recensement – bilan pour les deux régions 6. Dossiers européens
Rapport du JRC sur l’adultération 7. Divers
8. OJ prochaine réunion suite à l’AG
La prochaine réunion du CA devrait se tenir le lundi 20 février 2017 à 18h00
FAB-BBF – 457740327- Place Croix du Sud 4 L7.07.09 1348 Louvain-la-Neuve Belgique Prés./Voors. : E. Keppens Marescaux – VP/VV : L. Ignoul - Secr. : E. Bruneau Très./The. : Y. Roberti Lintermans E. Keppens fa926175@skynet.be - L. Ignoul laurent.ignoul@telenet.be E.Bruneau bruneau@cari.be

Notulen van vergadering 39 van de raad van bestuur van 12 januari 2014
Aanwezig : Gérard Henrotte, Eliane Keppens Marescaux, Marc Plainchamp, Etienne Bruneau, Jean Haquin, Laurent Ignoul Ghislain De Roeck, Daniel Gillet, Yves Roberti Lintermans.
Verontschuldigd :
1. Goedkeuring van de notulen van vergadering 38 van de raad van bestuur van 16 december 2014
De notulen worden goedgekeurd.
2. Voorbereiding van de algemene vergadering.
 Datum
3. Oprichting van een FAB website
Web
4. Sanitair - Analyseproject van bijenmonster
Eliane
5. Controleproject bij vervoer van bijen
AVI
6. Plan van de strijd tegen varroa voorgesteld door het FAVV
Dit.
7. Campagne Bio-diversiteit
Ives dekt.
8. Volgende Couleur Miel
Het
9. Varia
Geen varia
10. Punten voor de agenda van de volgende vergadering
1. Goedkeuring van de notulen No. 41 van de vergadering van 20/04/2015
2. Opvolging bijensterfte :
3. Website van het FAB-BBF
4.
5. Couleur Miel 6.
7. Varia
De volgende vergadering van de Raad zal doorgaan op maandag 9 februari om 18u. Nederlandse vertaling Luc Verachtert
FAB-BBF – 457740327- Place Croix du Sud 4 L7.07.09 1348 Louvain-la-Neuve Belgique Prés./Voors. : E. Keppens Marescaux – VP/VV : L. Ignoul - Secr. : E. Bruneau Très./The. : Y. Roberti Lintermans E. Keppens fa926175@skynet.be - L. Ignoul laurent.ignoul@telenet.be E.Bruneau bruneau@cari.be


Documents
pv51_fab2016-12-12.pdf 1.2 Mo / PDF